Maison connecté: une personne sur deux rêve d’une maison intelligente

Près de 4 consommateurs sur 10 utilisent des applications domestiques intelligentes
Un utilisateur sur deux contrôle ses appareils par commande vocale
Le confort, la sécurité et l’efficacité énergétique sont parmi les raisons les plus courantes de l’utilisation de l’énergie solaire.

Qu’il s’agisse d’aspirateurs robotisés, de radiateurs intelligents ou de systèmes de sécurité en réseau, les Français vivront plus intelligemment que jamais en 2020. Près de 4 consommateurs sur 10 (37 %) utilisent des applications domestiques intelligentes, soit six points de pourcentage de plus qu’en 2019 (31 %) et onze points de pourcentage de plus qu’en 2018 (26 %). Une personne sur deux (49 %) préférerait également mettre en réseau et contrôler numériquement tous les appareils techniques dans ses quatre murs. Tels sont les résultats d’une enquête représentative menée auprès de 1 465 personnes âgées de 16 ans et plus en France. La maison du futur est intelligente. Il ne s’agit plus seulement d’une lampe commandée par une application ou d’une tondeuse à gazon qui coupe l’herbe de manière autonome, mais de la mise en réseau de bout en bout d’appareils entre eux et de leur commande via une plateforme commune.

Les consommateurs sont très ouverts aux solutions de maison intelligente – et beaucoup peuvent imaginer les utiliser dans des domaines très personnels : Près des trois quarts (72 %) seraient heureux si leur maison préparait automatiquement leur café au lever. 48 % achèteraient un four qui apprendrait à ses habitants à quel point ils aiment que leur rôti soit croustillant. 27 % vivraient dans une maison qui reconnaîtrait les livreurs de colis et les artisans et les laisserait entrer automatiquement en l’absence de toute personne. Une personne sur six (12 %) pourrait même imaginer que des enfants ou des personnes âgées soient pris en charge par une maison intelligente qui, par exemple, les divertit, leur prépare à manger ou s’assure qu’ils ne se blessent pas. « La maison intelligente n’est pas de la science-fiction : les solutions de maison intelligente peuvent déjà rendre la vie plus confortable, plus sûre et, surtout, plus respectueuse du climat », souligne M. Rohleder.

Lire aussi:  Une cuisine ouverte dans son appartement

Les lumières intelligentes sont les applications les plus utilisées


Les lampes et luminaires intelligents, utilisés par un citoyen france sur quatre (23 %), sont les solutions de maison intelligente les plus fréquemment utilisées. 15 % utilisent des thermostats de radiateur intelligents, 13 % des prises de courant intelligentes. Les technologies numériques sont également populaires dans le domaine de la sécurité : 18 % des personnes interrogées possèdent un système d’alarme intelligent et 16 % un système intelligent de vidéosurveillance. Les autres secteurs de la maison et du jardin deviennent également de plus en plus intelligents : 11 % ont leurs volets roulants qui s’ouvrent et se ferment automatiquement, 9 % possèdent un robot aspirateur, 8 % des outils de jardinage intelligents tels que des tondeuses à gazon autonomes ou des arroseurs à commande numérique.

Les utilisateurs veulent plus de confort, de sécurité et d’efficacité énergétique


Les principales raisons de l’utilisation des applications domestiques intelligentes sont l’amélioration du confort et de la qualité de vie (72 %), le renforcement de la sécurité (65 %) et le désir de vivre de manière plus économe en énergie (52 %). Il existe des différences partielles entre les hommes et les femmes : Près d’une femme sur trois utilisatrice de smart home (28 %) souhaite économiser de l’argent à l’aide des applications – un homme sur cinq (20 %) est de cet avis. Dans le même temps, plus de deux fois plus d’hommes (13 %) aiment utiliser cette technologie, contre seulement 5 % de femmes. Bien que seulement 6 % des utilisateurs déclarent vouloir vivre plus longtemps de manière autonome chez eux grâce aux applications de maison intelligente, 38 % des utilisateurs de plus de 65 ans sont du même avis. « Une maison intelligente peut soutenir efficacement les personnes âgées et leur permettre de vivre plus longtemps de manière autonome dans leur propre maison. Même si la peur du contact augmente avec l’âge : Les solutions de maison intelligente ont énormément à offrir aux personnes âgées en particulier », souligne M. Rohleder.

Une meilleure efficacité énergétique dans la maison intelligente


La plupart des consommateurs considèrent également les solutions de maison intelligente comme un bon moyen de vivre de manière plus durable et respectueuse du climat. En France, 60 % des personnes sont fondamentalement d’avis que les applications domestiques intelligentes peuvent améliorer l’efficacité énergétique. Deux tiers (66 %) pensent qu’il ne faut plus construire de nouveaux bâtiments qui ne soient pas équipés de technologies intelligentes et respectueuses de l’environnement. Les personnes interrogées qui prévoient d’acheter des solutions de maison intelligente au cours des 12 prochains mois – qu’il s’agisse d’un premier achat ou d’un achat de suivi – se concentrent également sur une meilleure gestion de l’énergie : 35 % d’entre elles souhaitent acheter des applications de chauffage ou d’éclairage intelligents, suivies des compteurs de consommation intelligents (29 %) et des prises de courant radiocommandées (23 %).

Lire aussi:  Maison en Rondin du Canada

Des soucis financièrs empêchent les gens d’acheter


Les personnes interrogées qui n’utilisent pas encore les applications de la maison intelligente expriment souvent des préoccupations d’ordre financier ou technique : 42 % pensent que les appareils sont trop chers, 41 % que le fonctionnement est trop compliqué. Une personne sur trois craint les attaques de pirates informatiques (34 %) ou l’utilisation abusive de données personnelles (33 %). 12 % n’ont pas encore d’applications de maison intelligente parce qu’ils ne pouvaient pas les réparer ou les entretenir eux-mêmes. C’est là qu’apparaissent actuellement de nouveaux domaines d’activité pour les artisans qualifiés. Il est vrai que 6 utilisateurs sur 10 (59 %) n’ont eu aucun problème avec leurs technologies de maison intelligente au cours des 12 derniers mois et que seulement un sur quatre (23 %) a connu des défaillances peu fréquentes. Mais 12 % d’entre eux signalent des difficultés occasionnelles et 2 % même fréquentes à utiliser les technologies intelligentes dans leur maison. Les raisons les plus fréquentes de ces échecs sont un dysfonctionnement de la connexion Internet (90 %), un dysfonctionnement de l’appareil (43 %) ou une panne de courant (40 %).

Une personne sur deux contrôle sa maison intelligente par commande vocale

Un utilisateur sur deux (52 %) contrôle déjà sa maison intelligente par commande vocale – dont une grande majorité de 85 % utilise des assistants vocaux fixes comme Amazon Echo, Apple HomePod ou Google Home. Trois quarts (74 %) de ceux qui contrôlent par la voix le font en utilisant un assistant vocal sur leur smartphone. Les autres utilisent l’assistant vocal de la smartwatch (12 %) ou un écran intelligent tel que l’Amazon Echo Show ou le Google Nest Hub (6 %). Cependant, la plupart des propriétaires de maisons intelligentes font encore fonctionner leurs applications du bout du doigt dans une application pour smartphone (78 %), et un sur trois (31 %) utilise une télécommande. « Le smartphone reste le centre de contrôle le plus important pour la maison intelligente », déclare le Dr Bernhard Rohleder, PDG de Bitkom. « Mais le contrôle vocal peut simplifier considérablement le fonctionnement des appareils. Ce sont surtout les personnes âgées ou à mobilité réduite qui peuvent être soutenues dans leur vie quotidienne de cette manière. »

Lire aussi:  Comment rendre son appartement plus lumineux ?

Néanmoins, ce sont actuellement les plus jeunes qui utilisent les commandes vocales : 71 % des utilisateurs de maisons intelligentes âgés de 16 à 29 ans le font, un sur deux entre 30 et 49 ans (50 %) et 47 % des 50 à 64 ans. Chez les plus de 65 ans, le chiffre est nettement inférieur, à 33 %. .

Une personne sur quatre paierait un loyer plus élevé pour une maison intelligente

En France, près de deux personnes sur trois (63 %) pensent que les applications de la maison intelligente seront présentes dans tous les foyers d’ici quelques années. Pour une personne sur trois (33 %), les applications domestiques intelligentes joueront un rôle lorsqu’il faudra prendre une décision pour le prochain appartement ou la prochaine maison. Une personne sur quatre (25 %) est même prête à payer en principe un loyer plus élevé pour des appartements équipés de systèmes de domotique. Les solutions de maison intelligente améliorent considérablement le confort, et elles sont souvent respectueuses de l’environnement et du portefeuille. Nous devons veiller à ce que les équipements de maison intelligente deviennent la norme le plus rapidement possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *